Téléchargement du logo du CPSM

non aux PPP

scfp

Fb

logo sai

                                                                         tlchargement

                                                                      Logo PBI SL FR RGB

Coin du trésorier

 Rapport du secrétaire-trésorier mai 2018.

 

Le secteur municipal du SCFP au Québec est composé de plus de 33 400 travailleurs qui sont en majorité des cols blancs et des cols bleus.  On y retrouve également des travailleurs de bibliothèque qui quant à ces derniers, dépendamment de la municipalité où ils se retrouvent, sont considérés dans des sections locales de cols blancs, de cols bleus ou même ont leurs propre section locale.  On y retrouve également quelques corps policier venant des réserves autochtone dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Côte-Nord, de la Mauricie et de la région de la Capitale Nationale.Tous ces travailleurs qui composent le plus gros et le plus diversifié secteur du SCFP au Québec, notre secteur municipal, se retrouvent dans 298 sections locales différentes éparpillés partout dans notre belle province avec tous et chacun leurs couleurs, leur exécutif et leur réalité.  Dans ces sections locales qui sont composés de 2 à près de 10 000 membres, on retrouve en date d’aujourd’hui:

0 à 25 membres 164 sections locales
26 à 50 membres 48 sections locales
51 à 100 membres 34 sections locales
101 à 500 membres 42 sections locales
501 à 1000 membres 6 sections locales
1001 à 2000 membres 2 sections locales
2001 et 10 000 membres 2 sections locales
Au cœur des dernières années qui ont passées, le  secteur municipal a vécu plusieurs périodes difficiles.  Le gouvernement Libéral à briser nos conventions collectives avec différentes lois qui sont  à toutes fins antidémocratiques, répressives, illégales et j’en passe.  Toutes ces lois ont été dénoncées et même contestées encore aujourd’hui devant les tribunaux respectifs et en attente de résultats positif souhaitons-le.  Dans ce beau et grand secteur, nous retrouvons depuis presque la création du SCFP au Québec le Conseil Provincial du Secteur Municipal appelé communément le CPSM.  Mais qu’est-ce que le CPSM ? 

Au départ, il faut dire que le CPSM est une instance reconnu par une charte émie par le SCFP National avec des statuts et des règlements votés en congrès par les membres du secteur municipal membres du CPSM et venant en complément des statuts du SCFP et du SCFP-Québec, dont les buts sont :

1.      Coordonner l'action syndicale des différentes sections locales du secteur municipal affiliées au SCFP.

2.      Voir à ce que les revendications de ses membres ne soient jamais préjudiciables aux aspirations des personnes salariées québécoises, tant aux points de vue social, politique, économique qu'au point de vue syndical.

3.      Faire valoir ses objectifs auprès de ses adhérents et de la population en général par le moyen de l'information.

4.      Favoriser l'échange entre les sections locales affiliées afin de faciliter la vie syndicale provinciale et conséquemment augmenter, le plus possible, la qualité de vie des personnes salariées dans leur milieu de travail respectif.

5.   Promouvoir le syndicalisme au Québec en collaborant aux actions prises en ce sens par les différents organismes, tout en respectant les objectifs du CPSM.

6.       Établir des relations étroites solides avec la population que nous desservons et les collectivités dans lesquelles nous travaillons et nous vivons.

Comme vous pouvez le voir, tous les buts du CPSM sont encadrés et surtout, vise le bon fonctionnement, au rayonnement, à la défense et à la solidarité de toutes les sections locales du secteur municipal au Québec.  Il coordonne et mène les luttes qui nous touchent.  Il fait les représentations nécessaires auprès des diverses instances politiques autant au niveau syndical, municipal, provincial et même national.  Il est l’infrastructure incontournable du secteur municipal,  et cela sans faire la différence que ce soit une petite région éloignée ou un grand centre urbain.Le CPSM, c’est aussi un réseau de communication.

Le CPSM a mis en place un réseau de communication régional en organisant régulièrement entre sections locales d’une même région des rencontres dans le but de connaitre les réalités où chacune des sections locale peuvent y venir pour se faire entendre mais aussi s’informer sur les enjeux diverses qui nous touche. Dans chaque région un directeur est élu par ses pairs qui a pour mandat d’organiser  la communication et les rencontre entre les sections locales.  A son tour,  le directeur régional rapporte au CPSM les réalités que vivent sa région et les décisions qui y ont été prisent lors de ses conseils régionaux pour que les représentants du secteur municipal puissent à leurs tours rapporter ces informations au conseil général du SCFP-Québec et ainsi, chaque section locale du secteur municipal si petite soit elle ait l’opportunité d’élever sa voix au plus haut de notre hiérarchie syndicale. 

Le CPSM a également une page Facebook pour pouvoir faire connaitre toutes les actions faite par chacun d’entre vous et il a également un site internet (www.secteurmunicipal.ca).Plusieurs comités se sont vu naitre au fil des années au CPSM.  Outre les comités pour R-20, loi 430, 911 et OMH que Patrick vous a parlé plus tôt, le dernier comité et non le moindre est celui des assurances collectives.  Ce comité qui a pour but de trouver un moyen de faire baisser le coût de nos assurances collectives et de se prendre en main dans un domaine méconnu où beaucoup de notre argent y est investi, il nous faut trouver une solution qui fera en sorte que nous continuions d’être protégé en tout temps mais pas à n’importe quel prix.  Notre comité a fait en sorte que le SCFP-Québec se penche maintenant sur ce point, il a créé après son dernier congrès un comité ad hoc où siège plusieurs secteur su SCFP-Québec et qui ont pour but entre autres de faire le portrait globale de notre situation et d’apporter des recommandations qui espérons-le, feront en sorte que nous ayons tous une couverture à moindre coût.  Il y a eu un sondage qui a révélé que la plupart de nous connaissent mal leur assurance.  Il a mis sur pied une campagne de sensibilisation qui est sur le point de se rendre dans vos sections locale et travail pour que nous prenions en main nos assurances avant qu’il soit trop tard.

Dans d’autres dossiersDans d’autres dossiers plus personnalisés, le CPSM c’est impliqué pour aider dans différentes interventions auprès de différents élus municipaux dans le cadre de négociations qui n’avance pas, il a organisé plusieurs manifestations et c’est prononcé dans plusieurs conseils de villes pour questionner les élus sur des propos diversifiés.  Il s’est présenté à l’assemblée nationale pour appuyer une consœur dans sa démarche qui visait à démettre de ses fonctions un élu municipal qui fait l’objet d’une décision de cour où il a été trouvé coupable d’agression sexuelle.  Aujourd’hui, malgré que Caroline restera marqué à jamais, notre support et nos actions ont faits en sorte que tout cela est maintenant derrière et elle a pu recommencer à vivre une vie normale avec son conjoint et ses enfants. 

De plus, les membres du CPSM se sont récemment mobilisé à plusieurs reprises dans un conseil de ville pour dénoncer le licenciement d’un membre à cause qu’il avait une limitation du à un problème de santé.  Le CPSM est toujours en action continue.Au fil des deux dernières années, le CPSM a été le chef de file de toutes les batailles qui a touché le secteur municipal.  Il a organisé de pair avec le SCFP-Québec des dizaines et des dizaines de manifestations et d’action.  Notre président vous les a toutes énumérés plus tôt. Remontons maintenant  un peu dans le temps, juste pour parler de congrès. 

2004 à Sherbrooke, congrès avec les représentants des 25 000 membres du secteur municipal tous réunis pour combattre les politique de Jean Charest et les PPP2006, représentant 26 000 membres du secteur municipal, les congressistes sont tous réunis à St-Sauveur.  Qui est au pouvoir ?  Encore Jean Charest, encore les Libéraux, encore les PPP et la sous-traitance.

2008, le CPSM avait mis sur pied une campagne visant à combattre la sous-traitance avec trois volets.  La campagne avec comme titre «On est là pour vous» était faite d’affiches, de pamphlets et d’annonces radio.  Une campagne qui a coutée près de 1 000 000$.  507 000$ venant des sections locales et le reste du SCFP en campagne à frais partagés.  A ce moment, le secteur municipal était de 27 000 membres

2010, le sujet de l’heure était les PPP.  Un congrès à Saguenay où nous étions tous rassemblées sous le même toit pour renforcir notre militantisme et aller chercher de l’énergie et des contacts pour contrer nos employeurs et leurs PPP.  28 000 membres du secteur municipal au SCFP-Québec.  Un nombre toujours en croissance.2012, les représentants des 28 700 membres du secteur municipal sont réunis à Trois-Rivières.  Encore une fois les mêmes sujets, PPP, sous-traitances, et un petit nouveau a fait son apparition c’est-à-dire les régimes de retraite.

2014, sous le thème «Avenir, Relève et Force syndical», après une pente difficile à remonter il va sans dire, les représentant du secteur municipal de 30 000 membres sont réunis pour parler encore des dangers qui nous guette. 

Dans le thème du congrès qui est «DEBOUT», les représentant de 31 000 membres du secteur municipal se prépare à continuer la lutte contre le gouvernement Couillard et le «Pacte fiscal» qu’il a signé avec les maires et mairesse du Québec pour encore une fois sabré dans nos conditions de travail. 

Entre 2012 et 2016, plusieurs campagnes organisées par le CPSM et le SCFP faites d’affiches, d’annonce radio, de pamphlets, de pancartes, d’autocollants pour plus d’un millions de dollards ont été misent sur pied.Aujourd’hui, fière représentants de plus de 33 400 membres du secteur municipal, nous sommes réunis sous le thème «Le CPSM Qu’ossa donne !»  Nous sommes encore et toujours en bataille contre les PPP, la sous-traitance, nos régimes de retraire, l’encadrement des négociations de nos conventions collective et j’en passe.Comme vous l’avez constaté plus haut, le CPSM travaille pour le bien-être de nos membres et de nos conditions de travail.  Au fil des années, le CPSM a beaucoup évolué et est devenu un incontournable pour relier nos membres dans les projets qui nous concerne et qui nous ressemble.  Il est également celui qui représente depuis toujours nos membres dans les instances comme le conseil général du SCFP-Québec et la FTQ.  C’est lui qui coordonne et organise la mobilisation du secteur municipal du SCFP partout au Québec. 

Les dirigeants du CPSM sont fiers de faire partie du plus gros secteur du SCFP au Québec et également d’y contribuer par leurs idées, leurs convictions et leurs sens du devoir accompli.  De plus, dans les statuts et règlements du CPSM, l’on y retrouve une procédure pour que toutes les régions soit bien représenté et également une procédure existante pour la nomination démocratique des représentants dans les instances du SCFP-Québec et de la FTQ qui ont toujours servi le secteur municipal depuis sa création.Toute ces actions sont incontournables et seraient impossibles sans votre aide et sans votre collaboration. 

Bien sûr, tous ces projets de loi, ces attaques venant de nos employeurs et nos gouvernements sont arrivées quand même que nous étions debout et unis.  Mais la question n’est pas de savoir si ce qui a été fait a servi à quelques choses.  La question ne se pose même pas. La vraie question est plutôt que si nous n’avions rien fait, quelle serait l’impact sur nos vies aujourd’hui? Pour que le CPSM reste vivant et fort, nous nous devons de tous y prendre part et d’en faire partie. 

Il est impératif pour le bien de notre secteur que tous et chacun fasse leurs part également dans une cause où tous, membres du CPSM ou pas en reçoivent les bienfaits.  Les actions faites par le CPSM au fil des ans nous touchent tous de près ou de loin.  Ce qui se passe dans notre section locale aujourd’hui, aura des effets dans la municipalité voisine demain.  Nos employeurs eux se donnent la main et font des actions qui nous touches toutes et tous au quotidien.  C’est à nous de se tenir DEBOUT et de s’assurer que l’avenir de nos emplois et celle de ceux qui nous succèderons soit faite de justice, de sécurité et de solidarité.

Stephen Doucet

Secrétaire général CPSM

Président SCFP 4294